portrait de Anaïs JOCHER
badge Héros Locaux

Anaïs JOCHER, gérante de Poinet Fleurs

La Flèche

Anaïs vit parmi les fleurs depuis toute petite


Depuis ses 20 ans, Anaïs Jocher artisan-fleuriste à la Flèche, couvre de fleurs ses clients.


« Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années » cette citation de Corneille sied parfaitement à la toute  jeune chef d’entreprise Anaïs Jocher. Excusez du peu mais reprendre un commerce de fleurs à l’âge de 20 ans alors que de nombreux autres jeunes de sa génération demeurent parfois insouciants sur leur avenir, voilà déjà une situation peu courante.


            Une passion pour les fleurs depuis toute petite

Petite, Anaïs a toujours aimé les fleurs. Ses parents avaient un grand jardin, elle prenait plaisir à composer des bouquets de fleurs. Native de Bazouges en Sarthe puis scolarisée en 3ème au collège le Vieux Chêne à La Flèche, elle effectue à 15 ans un stage au sein de la société Poinet Fleurs installée dans la même commune. Cette entreprise familiale, bien connue des habitants de la ville existe depuis 1967. Créée à l’époque par Gaëtan Poinet, ce commerce a déjà été cédé en 1996 au fils Franck Poinet,  lui-même associé à son épouse Nathalie. Cette première expérience avec le monde professionnel  donne l’envie à Anaïs de devenir fleuriste. Désormais sa voie est toute tracée. Elle oriente son parcours scolaire dans ce secteur d’activité. Le brevet des collèges en poche, elle obtient en 2011 son CAP Fleuriste puis décroche un brevet professionnel deux ans plus tard. Durant ces 4 années d’apprentissage, elle effectue son alternance cours et travail en entreprise chez Poinet Fleurs qui ont très vite remarqué sa motivation : 1 semaine d’école par mois et le reste du temps en entreprise. Anaïs n’a connu à l’issue de sa formation que l’enseigne Poinet.  « Les patrons de la boutique de fleurs ont vite compris que j’étais pleine d’entrain et passionnée par les fleurs, précise Anaïs. A l’issue de ma formation, ils cherchaient à embaucher une personne. J’ai signé directement un CDI ».


            Une opportunité de reprise à saisir

Et puis un jour en juin 2014, ses patrons annoncent à leurs employés le souhait de vouloir vendre leur commerce alors qu’ils n’ont pas encore atteint l’âge de la retraite. Des repreneurs sont intéressés mais possèdent déjà plusieurs commerces. Anaïs craint de devoir travailler sur plusieurs magasins, ce qui ne l’enchante pas vraiment. Elle avait déjà imaginé par le passé pouvoir reprendre la suite de l’entreprise mais pas si tôt. Elle évoque l’opportunité à saisir avec ses parents qui la soutiennent immédiatement dans son projet. L’idée de reprendre l’affaire devient une évidence pour elle. Franck et Nathalie Poinet ont toute confiance en elle et décident de lui céder en priorité leur affaire.

Reste à convaincre les banques et à réussir un parcours du combattant pour monter sa propre entreprise. « Mon très jeune âge n’était pas forcément un avantage », poursuit Anaïs. Dans un 1er temps, quand mes interlocuteurs découvraient que j’avais seulement 20 ans, ils pouvaient s’interroger. Ses parents décident de l’aider. Ils achètent les murs et Anaïs reprend le fonds de commerce. Et puis sa motivation, sa passion pour les fleurs, et l’expérience acquise durant plusieurs années l’emportent.


            Chef d’entreprise : un engagement

5 ans après, Anaïs ne regrette surtout pas ce choix même si elle reconnait que le commerce de fleurs est une activité prenante. « Je travaille 7 jours /7. Nous sommes ouverts les jours fériés. Les jours de repos se font rares. J’ai perdu pas mal d’amis du fait des horaires mais c’est là qu’on se rend compte des vrais amis ». Notre jeune chef d’entreprise a reconstitué une petite équipe autour d’elle. Aujourd’hui, elle emploie 2 salariés qui travaillaient déjà avec le couple Poinet et 1 apprentie. Anaïs s’attache à prendre des apprentis dans son commerce. Elle prend plaisir à transmettre sa passion et à former de jeunes gens « même si ce n’est pas toujours évident ». 


            Des achats en circuit court en priorité

Depuis sa reprise, le magasin a pris un bain de jouvence. « On a refait le magasin. J’ai développé la partie décoration. On travaille les plantes à massif, les plantes vertes, les fleurs coupées ». Anaïs se fournit à Horticash à Angers, là où beaucoup de producteurs du secteur exercent leurs activités Elle essaye de travailler en circuit court pour limiter les transports quand c’est possible. « Quand je le peux, j’achète en local ».


A propos de Poinet Fleurs

Adresse : 59 Rue Saint-Jacques - 72200 La Flèche

Téléphone : 02 43 94 02 47

Site internet : poinet-fleurs-la-fleche-72200

Facebook : facebook.com/poinetfleurs


Regard de proximité
Pascal, Président de la Caisse locale de La Flèche :

" Un parcours hors du commun. Du caractère, de la persévérance, du courage et du sérieux. Alors rien d’étonnant  à ce qu’Anaïs soit devenue très jeune, une chef d’entreprise active et dynamique. Nous lui souhaitons de continuer à s'épanouir dans ses projets professionnels. "


partager

To Top