portrait de Erwan COATANÉA
badge Héros Locaux

Erwan COATANÉA, président de Sodistra

Château-Gontier


Erwan, Président de Sodistra et ambassadeur de la French Fab : un entrepreneur qui ne manque pas d’air, pour améliorer le nôtre.


Président de Sodistra depuis 2013 et ambassadeur de la French Fab depuis 2017, Erwan consacre son énergie à développer une entreprise mayennaise à la pointe de l’innovation tout en valorisant l’ensemble de l’industrie française.


            Un entrepreneur innovant

Finistérien d’origine, Erwan a une longue expérience de l’industrie puisqu’il a travaillé notamment pour PSA et l’Aérospatiale avant de devenir président de Sodistra. Il a un regard aiguisé sur le fonctionnement de l’entreprise et le management des hommes. « Il faut aussi que l’entreprise sache s’adapter en permanence. Pour ne pas être fragile, il faut être agile » affirme-t-il. « Notre entreprise a plus changé dans les six derniers mois que dans les six dernières années », et de citer par exemple la réduction de l’impact de l’entreprise sur l’environnement, l’automatisation des tâches pénibles, le souci permanent de la sécurité des employés, de la qualité des produits, des délais.

Pour Erwan, la richesse d’une entreprise, c’est l’humain. « Les machines savent à peu près tout faire mais ce qui compte ce sont les femmes et les hommes qui les font fonctionner, qui savent les programmer, etc. ». Erwan se veut un patron très à l’écoute de ses 40 salariés, 25 dans l’atelier et 15 au bureau d’étude et à l’administration. De même, son propos sur le recrutement détonne par rapport à ce qu’on a l’habitude d’entendre : « Je n’ai pas d’a priori sur les personnes que je peux employer, ce qui compte c’est l’envie. Cela ne me pose pas de problème d’embaucher quelqu’un qui a plus de 55 ans. Dans les PME, nous sommes dans des logiques de compétences liées à l’expérience. Il faut à la fois embaucher des gens qui ont envie d’apprendre et des gens qui ont envie de transmettre. Il faut du respect mutuel et des envies communes. Tout est une question d’alchimie. Je ne recrute pas des gens pour un poste, je crée le poste en fonction du recrutement. Si je rencontre quelqu’un, je regarde ce qu’il sait faire et si cela me donne l’idée d’un projet pour l’entreprise, je l’embauche ». C’est sans doute grâce à ses méthodes de travail et à sa capacité à fédérer qu’Erwan a réussi à faire de Sodistra une entreprise leader.


            Un leader français

Créée en 1971, Sodistra, implantée à Château-Gontier-sur-Mayenne, conçoit et fabrique des centrales de traitement d’air et gaines de ventilation. En 2013, Erwan rachète l’entreprise et n’a de cesse d’innover avec ses équipes Recherche & Développement. C’est ainsi que Sodistra propose aujourd’hui un produit exclusif et un savoir-faire unique pour ses solutions de traitement d’air 100 % sur-mesure grâce au matériau utilisé le composite polyester et au mode d’assemblage par stratification. Cette solution est innovante de par la résistance à la corrosion des matériaux utilisés, l’absence de condensation, l’étanchéité parfaite, les propriétés isothermes des éléments et la facilité de nettoyage de l’équipement, ce qui garantit un air propre et sain dans la zone à filtrer. « Ce matériau nous permet de répondre aussi rapidement à des demandes sur-mesure qu’à une demande standard » explique-il. Fabriquées en Mayenne, les centrales de traitement d’air et les gaines de ventilation Sodistra sont livrées dans le monde entier. Ses clients sont notamment l’industrie agroalimentaire, pharmaceutique, la science, la recherche, l’automobile, etc. Grâce à ce produit, Sodistra est devenu le leader français de l’ultra propreté de l’air.

 

            Ambassadeur de la French Fab

Erwan aime d’industrie et regrette l’image peu porteuse qu’elle traine derrière elle. Et il n’est pas le seul. En 2017, il apprend que Bpi France - la Banque publique d’investissement- décide de créer « La French Fab » dans le but de fédérer les industriels et renforcer la promotion de l’industrie française à l’étranger. L’objectif de Bpi France est aussi que des chefs d’entreprises volontaires deviennent ambassadeurs de La French Fab afin d’animer ce  réseau et faire rayonner l'industrie française. Dès qu’il reçoit le dépliant de la Bpi arborant le logo du coq bleu, Erwan décide de s’engager dans ce nouveau projet. Non seulement en devenant son ambassadeur pour la Mayenne mais en allant plus loin : avec un ami, il programme l’une de ses imprimantes 3D pour fabriquer réellement le coq bleu du logo. «C’était un besoin réel, cet étendard, ce drapeau qu’on nous a tendu, c’était une évidence », s’enthousiasme-t-il. Dès qu’il présente le coq bleu en 3D, celui-ci fait l’unanimité et devient le signe de ralliement de La French Fab. Les commandes affluent et les imprimantes 3D tournent à plein régime. « On en a fabriqué des tonnes qu’on a offert !». Il utilise même le savoir-faire des ateliers Sodistra pour en fabriquer un mesurant près de deux mètres qu’il emmène à la foire d’Hanovre. « Ça a créé l’événement, on ne parlait que des industriels français. C’était une vraie fierté pour tous. Aujourd’hui, dans le monde entier, on reconnait l’industrie française grâce à ce coq bleu et on entre facilement en contact avec d’autres chefs d’entreprises. »


            Pour que l’industrie aille à la rencontre des jeunes

Mais Erwan ne s’est pas arrêté là. Comprenant l’opportunité que représente La French Fab de mettre en avant l’industrie et de donner l’envie aux jeunes et aux demandeurs d’emploi de rejoindre ce secteur, il emmène avec lui le département de la Mayenne, la région Pays de la Loire et les différents acteurs du secteur, comme l’UIMM (Union des Industries et Métiers de la Métallurgie), le Medef, les CCI, les écoles, l’éducation nationale. C’est même à son initiative que sera lancé depuis la Mayenne le tour de France « French Fab Tour ». « Il est indispensable de redonner de la visibilité à l’industrie et donner envie aux jeunes de voir ce qui s’y passe. Pour la première étape à Laval, nous avions 1000 collégiens et lycéens, 1000 étudiants, 300 demandeurs d’emploi, 100 entreprises au job dating et le soir 500 personnes. Un réel succès. On pensait viser la lune et on a atteint mars ! ». Aujourd’hui, lorsque la région Pays de la Loire veut mettre en avant le dynamisme économique de son industrie, elle cite en référence Erwan et l’énorme travail qu’il a accompli pour la valoriser. Une belle reconnaissance ! Mais si vous demandez à Erwan ce qu’il en pense, il vous répondra que l’histoire ne fait que commencer et que toute l’industrie doit se mettre en mouvement pour retrouver la place qui est la sienne parmi les leaders mondiaux. «On a des savoir-faire réels, il faut le faire savoir et se faire voir ailleurs. ». Qu’en est-il de Sodistra ? Quand on demande à Erwan comment il voir l’avenir de son entreprise, il répond : « Nous sommes dans une logique d’adaptation permanente. La Mayenne est un département où il fait bon vivre, il y fait aussi bon travailler. Il faut expliquer où l’on va, donner du sens à ce que l’on fait pour emmener tout le monde. Je ne peux pas prévoir l’avenir mais je veux être certain d’être entouré du bon équipage ».


            De l’air pur à l’air marin

L’équipage, Erwan connait. En bon Breton qui se respecte, il est passionné par la mer. Il a donc décidé d’embarquer Sodistra dans l’aventure du skipper Maxime Sorel sur le bateau La Mayenne - V&B - Vaincre la mucoviscidose.  Ce bateau s’élancera pour le prochain Vendée Globe en novembre 2020. « Les valeurs de la voile nous correspondent bien, ajoute-t-il, avec ses notions de dépassement de soi et de cohésion d’équipe pour atteindre les objectifs ». D’ailleurs, au siège de Sodistra, sous l’immense photo d’un voilier dans la tempête figure la devise de l’entreprise : « la météo on ne la craint pas, on l’affronte ! ».


A propos de Sodistra 

Téléphone : 02 43 07 18 40

Site internet : www.sodistra.fr


Pour en savoir plus sur La French Fab

Site internet : www.lafrenchfab.fr



Regard de proximité
Marc, Chargé d’affaires à l’agence Entreprises de Laval : 

" 6 ans après la reprise de SODISTRA, grâce à la transformation digitale, l’automatisation et la robotisation, Erwan Coatanéa a réussi la mutation vers une usine intelligente 4.0, et décroché le label Vitrine Industrie du Futur. Erwan a l’industrie chevillée au corps et sait fédérer les énergies autour de lui grâce à son charisme et sa vision prospective. "


partager

To Top