portrait de Laurent CREPIN
badge Héros Locaux

Laurent CREPIN, directeur général du Groupe GFL Maliterie

Neuville-sur-Sarthe

Laurent où l'art du confort à la française


Le Groupe Maliterie, fabricant français de literie et fauteuils de relaxation, a choisi de répondre à l’appel du Ministère de l’Économie en se consacrant temporairement à la production et à la commercialisation de masques de protection contre la Covid-19. Les recettes, tirées des ventes aux particuliers, ont été reversées à des associations qui œuvrent dans le milieu hospitalier.


            A propos du Groupe

Laurent Crépin, 43 ans, est directeur général du groupe GFL (Générale Française de Literie) – Maliterie qui fabrique des matelas, sommiers et accessoires pour dormir ainsi que des canapés convertibles et des fauteuils de relaxation moyen et haut de gamme. Après avoir travaillé dans le domaine de la Finance, Laurent dirige depuis 2016 cette société familiale implantée en Sarthe, elle-même reprise par son père en 1986. Le groupe possède deux usines, à Voray-sur-l'Ognon en Haute-Saône, près de Besançon, et à Neuville-sur-Sarthe, près du Mans, ainsi que 34 magasins en propre partout en France. Il s’appuie sur ses 115 employés avec un chiffre d’affaires de 20 M€ l’an dernier, en croissance constante depuis plus de 10 ans grâce à la mise en place d’une stratégie visant à réduire les intermédiaires (via le web ou son propre réseau de distribution) pour offrir des prix directs usine.


            50 000 masques produits durant la crise sanitaire

Durant la période de crise sanitaire liée à la COVID-19, toute l’activité du groupe est au point mort. Laurent, défenseur du savoir-faire industriel français, décide de répondre à l’appel de la filière « Made in France » en rejoignant un collectif d’entreprises : Mode et Luxe. Pour faire face au manque criant de masques en France, il décide d’adapter une partie de sa ligne de production pour gérer la fabrication, la vente, le conditionnement et l’expédition de ces équipements de protection en s’appuyant sur ces deux usines. « Nous avions déjà la matière textile, il ne restait plus qu’à remettre les machines en marche » explique Laurent. « En une semaine, les masques ont été homologués ». Une dizaine de salariés se portent volontaires. Des spécialistes en couture bien sûr mais aussi des employés dédiés à la logistique se lancent dans l’opération avec lui. Rapidement, 500 à 1 000 masques sont produits chaque jour. Au total, 50 000 masques ou kits ont été fabriqués pendant 6 semaines par les deux usines du groupe. En Sarthe, comme dans le Doubs et la Haute-Saône une centaine d’entreprises et collectivités locales en commandent. Les particuliers ne sont pas en reste : « près de 2 000 particuliers ont pu s’approvisionner directement en ligne sur le site maliterie.com. » se réjouit Laurent.


            15 000 € reversées à des associations en lien avec les hôpitaux

Mais l’aventure ne s’arrête pas là. Les masques destinés aux particuliers, vendus en priorité aux salariés et à leurs proches, ont généré 15 000 € de chiffre d’affaires.  « Nous avons décidé de reverser l’intégralité des recettes tirées de ces ventes à des associations œuvrant dans le domaine hospitalier » explique Laurent. « Les salariés de l’usine sarthoise et celle de l’Est de la France ont été impliqués dans le choix des associations bénéficiaires. Même les clients particuliers bénéficiaires de masques ont pu donner leur avis via un vote Facebook » précise-t-il.

En Sarthe, 2 associations, « Les blouses roses » et « Les clowns hospitaliers » ont reçu en juin la coquette somme de 7 500 €. La même somme a été remise à 3 associations basées à Besançon : « La distraction des malades », « Pour un sourire » et « Maison des familles de Franche-Comté ».

« Nous souhaitions créer un moment de partage entre nos salariés et les bénévoles des associations, récompenser les équipes en les associant à cette noble initiative. C’est avant tout une aventure humaine et solidaire » explique fièrement Laurent Crépin. 

Aujourd’hui, la fabrication des masques est terminée. L'activité a repris complètement. Depuis la fin du confinement, l’entreprise connaît une forte activité et espère même rattraper une bonne partie du chiffre d’affaires non réalisé pendant les 2 mois de fermeture de ses magasins. De bonne augure pour Laurent et ses employés plutôt rassurés par cette reprise économique encourageante.


            A propos de Maliterie

Les magasins présents en Sarthe et Maine-et-Loire :

Angers : ZA Polactif, 16 rue de la liberté - 49070 Saint Jean de Linières - 02 41 88 08 49

La Flèche : 585 avenue Rhin et Danube - 72200 LA FLECHE - 02 43 96 88 84

Le Mans : Zone Artisanale de Chapeau, Les Croisettes Route de ballon D300 -72190 Neuville sur Sarthe - 02 43 74 01 03

Site internet : www.maliterie.com

Facebook : @maliterie

Instagram : @maliterie



Regard de proximité
Julien, chargé d’affaires à l'agence entreprises du Mans :

« L'agence Entreprises de la Sarthe est fière d'accompagner le groupe GFL Maliterie, un acteur national avec un ancrage local. Nous partageons des valeurs communes d'attachement au territoire, de qualité et de satisfactions de nos clients. Leur engagement durant la crise sanitaire de la COVID-19 est un bel exemple des principes qui guident cette entreprise familiale. »



partager

To Top