portrait de Alain DAVY et Jean-Claude ARNOULD
badge Héros Locaux

Alain DAVY et Jean-Claude ARNOULD, gérants du Passage Culturel

Cholet

Jean Claude et Alain embarquent petits et grands dans leur univers


Le passage culturel est l’un des derniers magasins dans le centre-ville de Cholet où les clients peuvent encore acheter des livres, une bande-dessinée, un CD ou des jouets. Contraints de fermer leur commerce au début de la crise sanitaire de la Covid-19, Jean-Claude Arnould et Alain Davy, les deux gérants du lieu, ont mis en place un drive culturel qui a rencontré un succès inespéré.


            Des commerçants indépendants qui s’unissent

Le passage culturel a vu le jour en 2012. Face à la concurrence des grandes enseignes en périphérie de ville, ce centre culturel de 750 m² a été créé grâce à la complémentarité de plusieurs commerçants indépendants qui voyaient progressivement leur chiffre d’affaires décliner. A cette époque, quand le vaste espace du rez-de-chaussée du théâtre de Cholet, fraîchement rénové au cœur de la ville, a été proposé à la location, Jean Claude Arnould, libraire indépendant, et Alain Davy, spécialisé dans les jouets, les BD et les livres pour enfants, ont su saisir l’occasion de créer un groupement d’intérêt pour se défendre. « De toute façon, c’était ça où on baissait le rideau probablement par la suite, faute de clients ». Le concept est original. Chacun garde son indépendance. Seul le mobilier sépare les activités, mais des frais sont mis en commun comme le passage en caisse, le ménage, l’abonnements EDF etc…


            L’âme d’un petit commerce

Le commerce se porte plutôt bien depuis son ouverture. L’endroit, idéalement situé au cœur de la ville, est accueillant et des clients n’hésitent pas à franchir le pas de la devanture ce qu’ils n’auraient peut-être pas fait dans leur ancienne boutique. Aujourd’hui, Jean-Claude Arnould, patron de la librairie Prologue et Alain David, du Yéti, et des P’tits Pirates, deux enseignes historiques de la capitale du mouchoir, gèrent ce groupement avec l’aide de 13 salariés. Cet espace, qui conserve l’âme d’une petite boutique, propose une offre variée à ses clients avec notamment en plus du rayon librairie traditionnelle, la papeterie, les DVD, CD et vinyles. 


            Un service drive culturel

Tout allait bien jusqu’à ce que la crise sanitaire de la Covid-19 ne vienne mettre un coup d’arrêt brutal au commerce de nos deux gérants. Du jour au lendemain, ils ont dû baisser le rideau et se priver de recettes. « Nous sommes restés fermés pendant un mois » précise Jean-Claude. Résolus à trouver une solution pour ne pas mettre la clef sous la porte définitivement, nos deux compères ont suivi les conseils du Syndicat des libraires en proposant à leur clientèle un service drive. Bien sûr, ils proposaient déjà de la vente en ligne, avec livraison par voie postale, mais le chiffre d’affaires était resté jusque-là marginal. Les bibliothèques municipales, la médiathèque étaient fermées. « Comme le confinement fut aussi un moment propice pour se consacrer à la lecture d’un roman ou d’une BD, on s’est dit qu’il y avait quand même un vrai besoin ». L’idée était très simple. « Nos clients passaient commande par téléphone, mail ou sur internet et ils venaient récupérer leur commande deux après-midi par semaine à l’entrée du magasin ». Le succès a été tout de suite au rendez-vous. « Le premier jour, nous avons enregistré 180 commandes. Notre clientèle nous a soutenus. On a dû rappeler plusieurs de nos salariés mis au chômage pour traiter les commandes ». Pour certains clients, l’acte d’achat s’est voulu solidaire comme une preuve de soutien au commerce local de proximité.


            Une prise de conscience de l’achat en proximité

Ce service était également une réponse aux mesures de distanciation tout en gardant le contact humain avec la clientèle. « On rassurait nos clients et nos salariés en adoptant ce fonctionnement. ». Une caisse enregistreuse, protégée par une plaque de plexiglas, a été placée à l’entrée du magasin. Elle a permis aux clients de retirer leur commande en limitant les risques sanitaires. A la sortie du confinement, les ventes ont été en forte croissance…du jamais vu ! Depuis, le passage culturel a repris une activité normale. Jean-Claude et Alain continuent de distribuer leurs produits en proposant ce service de drive qui représente une part plus importante de leur chiffre d’affaires qu’avant la crise sanitaire. Nos deux gérants ont aussi le sentiment qu’une part de leurs clients ont pris conscience de l’intérêt d’acheter en proximité.


            A propos du Passage Culturel

Adresse : 81 Place Travot - 49300 Cholet

Téléphone : 02 41 58 88 97

Site internet : www.passage-culturel.com

Facebook : @PassageCulturel




Regard de proximité
Jérôme, directeur de l’espace professionnel de Cholet :

« Le passage culturel, un lieu où les livres ont une âme, l’âme des écrivains, des lecteurs et des rêveurs. » 



partager

To Top