portrait de Mélanie PERON
badge Héros Locaux

Mélanie PERON, fondatrice et présidente de l'Effet Papillon

Laval

Keep calm and Bliss


Mélanie Péron a créé « Bliss » un dispositif médical innovant de traitement de la douleur et de l’anxiété qui utilise la réalité virtuelle. Déjà plébiscité par des hôpitaux et des entreprises, il est désormais employé par des Ehpad qui ont compris, pendant le confinement, tout l’intérêt que représente cette solution pour palier le stress de leurs résidents.


            Les conséquences psychiques du confinement

Le confinement de 2020 a été un bouleversement pour toute la population et peut-être plus encore pour les personnes âgées. Celles-ci étant par définition plus vulnérables au virus, les pouvoirs publics n’ont eu d’autre choix que de fermer les Ehpad aux visites extérieures. Or, ces visites de proches, enfants, petits-enfants, amis étaient bien souvent la seule raison de vivre de ces personnes âgées. Les personnels des Ehpad ont ainsi relevé pendant ces mois d’isolement une augmentation des désordres psychologiques chez beaucoup de nos aînés. Les établissements se sont alors mis en recherche de solutions qui permettraient de diminuer les stress et ramener de la sérénité parmi leurs résidents. Ils se sont tournés vers le dispositif de soin Bliss créé par Mélanie Péron.


            Une cheffe d’entreprise pas comme les autres

C’est une épreuve de vie qui a engagé Mélanie sur le chemin de l’entrepreneuriat social. Elle avait moins de trente ans lorsqu’elle a été projetée dans l’univers de la maladie et de la douleur, en raison du cancer de son compagnon. Dès 2011, elle crée son entreprise « L’Effet Papillon » consciente que des petits moments de repos, d’évasion et de bien-être (à travers l’Art thérapie ou la socio-esthétique par exemple) peuvent avoir de grandes conséquences sur l’amélioration de l’état de santé des patients, en complément de leurs traitements médicamenteux. Mais ce n’est pas tout. Dès 2010, Mélanie souhaite vraiment offrir aux personnes souffrantes une bulle d’évasion et, pour cela, se tourne vers l’univers du numérique. Elle désire plonger le patient dans un environnement virtuel pouvant provoquer chez lui l’apaisement, l’antalgie* et l’anxiolyse**. Pour mettre cela en œuvre, Mélanie a un atout, elle vit à Laval, capitale française de la réalité virtuelle. « Je me suis entourée d’experts du domaine (développeurs, ingénieurs, infographistes), d’un compositeur de musique, d’un ingénieur du son, de médecins, de chercheurs. Nous avons aussi bénéficié de la participation de patients », précise Mélanie. Après dix années de recherche et développement nécessaires à l’aboutissement du projet Bliss, les résultats sont extrêmement positifs ! 


            Bliss, une révolution médicale

La simplicité d’utilisation de Bliss est inversement proportionnelle à sa technologie. Il suffit de porter le casque de réalité virtuelle pour être instantanément plongé dans des univers visuels et musicaux féériques, en trois dimensions (prairie, cosmos, forêt, monde sous-marin). L’usage de Bliss permet de réduire, voire supprimer la consommation d’antalgiques, d’anxiolytiques ou d’anesthésiants lors de soins douloureux et/ou anxiogènes (extraction dentaire, prélèvement de moelle osseuse, opération chirurgicale). Reconnus par le corps médical, les bienfaits de Bliss poussent de plus en plus d’établissements à s’en équiper, à l’image du CHIPS Poissy, de l’hôpital Sainte-Anne, à Paris, des CHU d’Angers et de Brest, et bien d’autres encore. L’utilisation de Bliss s’étend dorénavant aussi aux soignants. Mélanie explique : « Les établissements s’en procurent désormais pour améliorer la qualité de vie et la santé au travail de leurs professionnels de santé. Il suffit de dix ou vingt minutes de Bliss pour s’offrir une bulle de décompression et repartir en pleine forme ». Enfin, de plus en plus d’Ehpad ont, eux aussi, perçu tous les bénéfices qu’elles pouvaient retirer de Bliss pour leurs résidents. 


            Les Ehpad demandeurs

En 2019, le Centre médico-social de Bais-Hambers (53) a sollicité Mélanie pour mener un test grandeur nature auprès de ses patients et résidents, notamment ceux de son Ehpad. Les résultats ont été très positifs : diminution du stress pendant les soins douloureux, la toilette, les mobilisations, diminution des troubles du sommeil. Le Centre a décidé de s’équiper de cette technologie. Il a d’ailleurs reçu en 2020 une dotation de 16.000 euros de la fondation Crédit Agricole Solidarité et Développement qui va lui permettre d’acquérir trois casques Bliss. « Non seulement Bliss calme les patients, réduit l'angoisse, mais, par conséquent, il permet de diminuer la consommation de médicaments », reconnaît son directeur. D’autres Ehpad du département lui ont emboité le pas, comme celui de Port-Brillet qui a bénéficié d’une aide financière du Crédit Agricole dans le cadre de son opération « Tous unis pour nos aînés face au covid-19 ». De plus en plus de personnes âgées vont également pouvoir profiter des bienfaits de Bliss puisque, suite à un appel à projet du Conseil départemental de la Mayenne, douze Ehpad vont se voir remettre un casque Bliss. 

Dans toutes les circonstances où il a été utilisé, Bliss, le dispositif médical de gestion de la douleur et de l’anxiété a fait ses preuves sur tous types de patients (enfants, adultes, personnes âgées) et pour des natures de soins extrêmement variés. Mélanie et toute l’équipe de l’Effet Papillon ne souhaitent aujourd’hui plus qu’une chose : « faire connaître encore davantage Bliss pour que de plus de personnes puissent en bénéficier ».

*antalgie : atténuation de la douleur

**anxiolyse : atténuation de l’anxiété


A propos de l’Effet Papillon :

Sites internet : www.leffetpapillon.net

Facebook : @leffetpapillon

Twitter : @leffet_papillon


A propos de Bliss :

Site internet : www.bliss-solution.com 

Facebook : @BlissSolution

Twitter : @Bliss_EP

Instagram : @bliss_vr


partager

To Top