portrait de Laurent PELLEGRIN
badge Héros Locaux

Laurent PELLEGRIN, président d'Hip Hop Loisirs 72

Champagné

Le breakdance, un art, une culture aussi, un esprit surtout


Laurent Pellegrin, président de l’association Hip-Hop Loisirs 72 et membre du collectif Soul French Crew font vivre le breakdance en Sarthe. Une discipline qui est au programme des Jeux Olympiques de Paris 2024.


Le breakdance est né aux États-Unis, à la fin des années 1970. Considéré à l’origine comme un art né dans la rue, issu de la culture hip-hop, il s’est imposé en tant que discipline sportive, très spectaculaire et acrobatique. Il est en plein essor depuis quelques années et la France fait partie des pays qui organise le plus de compétitions ou battles. Mais qu’est-ce que le breakdance ?

« Le breakdance fait partie de la culture hip hop. Elle regroupe aussi la danse debout avec le Popping et le Locking entre autre. Le breakdance s’exécute au sol avec des figures circulaires sur la tête et sur les mains » explique Laurent Pellegrin. 

« C’est de la danse car on est accompagné de musique et de la gym aussi car c’est technique et très physique » ajoute le natif de Ris-Orangis qui a découvert cette discipline à l’âge de 15 ans.

« J’habitais à Champagné et pendant les vacances, il y avait les tickets sport. Lors d’une sortie cinéma, le film « sexy dance 2 » était au programme. En voyant les figures réalisées, je me suis dit, il faut que je fasse la même chose. J’ai commencé alors à danser avec des amis ». 

Comme tous les sports, le breakdance demande beaucoup d’entrainement pour progresser et réussir. « On a tous notre style compte tenu que ce sont des enchaînements et des mouvements de danse au sol. Il existe une multitude de figures. Pour ma part, je suis plus dans la technique que dans la danse » ajoute Laurent. « Il y a beaucoup de jeunes qui ont fait de la gymnastique qui se mettent au breakdance. Ils ont ainsi la liberté de faire ce qu’ils veulent. Ils peuvent improviser des mouvements ce qu’ils ne peuvent pas faire en gym ».  Le breakdance, c’est de la liberté et du partage entre potes.

            L’association Hip-Hop Loisirs 72

 C’est à l’issue d’une tournée dans le Morbihan avec les animateurs du centre social de Champagné organisée dans le but de faire découvrir le Breakdance, que Laurent et ses amis pense à créer une association dans le but de donner des cours aux jeunes et de créer des évènements. Laurent s’investit pleinement et devient président de Hip-Hop Loisirs 72. Par l’intermédiaire de cette association, Laurent donne des cours – une quinzaine d’heures par semaine – dans différentes écoles primaires sur le Mans pour faire découvrir la discipline. Il travaille également en collaboration avec le service jeunesse de la ville du Mans. L’association donne également des cours à Champagné. Ce sont plus de 200 jeunes qui s’adonnent au Breakdance et assouvissent ainsi leur passion. 

Enseigner aux plus jeunes est la genèse de cette association. Créer des évènements et se faire connaitre auprès de tous avec le collectif Soul French Crew est un objectif. Laurent et son équipe ne manquent pas d’idées et de projets.

            Discipline olympique en 2024

Après l’annonce du Breakdance comme discipline aux prochains Jeux Olympiques de Paris en 2024, Laurent avoue avoir connu une légère demande supplémentaire. « Le breakdance a toujours attiré les jeunes car ils trouvent cela impressionnant ». Effectivement tourner sur la tête ou sur les mains est très apprécié des enfants, mais difficile à exécuter et rapidement ils se rendent compte que c’est plus dur qu’il n’y paraît. Laurent leur apprend les bases et la danse, mais pas que, car le breakdance, c’est aussi un esprit qu’il faut avoir. 

Grâce à la médiatisation des Jeux olympiques, la discipline qui verra son futur parc urbain installé place de la Concorde sera un peu plus connue et reconnue. Elle devrait être aussi plus considérée et plus prise au sérieux.




A propos de Soul Fresh Crew

Facebook : @soul.fresh.crew.breakdance.72

Instagram : @soulfreshcrew72000

partager

To Top