portrait de Charles CHRIST
badge Héros Locaux

Charles CHRIST, pDG de Charles Christ

Connerré

Charles Christ conserve un héritage et un savoir-faire familial 


Charles Christ, Président de la société éponyme a racheté en 2016 et à tout juste 24 ans, l’entreprise familiale. Aujourd’hui, elle connaît un développement croissant et un savoir-faire indéniable, en plats cuisinés et légumes en conserves.


« Je suis jeune, il est vrai, mais aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre des années », cette citation de Corneille s’applique parfaitement à Charles Christ, président de la société éponyme, qu’il a rachetée à 24 ans. 

Né au Mans, Charles Christ est issu d’une famille d’industriels. Son père Gérald et auparavant son grand-père ont tenu la destinée de l’entreprise « Charles Christ », installée à Connerré.  

            Formation en école de la distribution 

Titulaire d’un bac Sciences et Technologies de la Gestion avec option mercatique qu’il a passé au lycée Robert Garnier à la Ferté-Bernard, Charles poursuit ses études à l’ECAL, École de la Distribution, à Mont-Saint-Aignan près de Rouen.  Une formation qualifiante et diplômante de trois années (2012 à 2014) qui lui permet de tout connaître sur le métier de manager de rayon de la grande distribution alimentaire et non alimentaire. « A l’issue de cette formation, en 2015, j’ai intégré le Centre Leclerc à Allonnes en tant que chef de rayon. J’avais la charge des rayons ménage, art de la table, sport, auto et bricolage » complète Charles Christ.

Quelques années plus tôt, en 2011, son père avait vendu l’entreprise familiale au Groupe Reitzel et en 2015, le groupe souhaitait se séparer de l’activité plats cuisinés et légumes en conserves. 

            Rachat de l’entreprise en 2016

Alors, parce que Charles Christ ne voulait pas voir cette partie d’activité rachetée par un de ses confrères puis deux années plus tard, voir le site définitivement fermé, il décide, du haut de ses 24 ans, de racheter ces deux branches d’activité et de voir ainsi la société revenir dans le giron familial. « L’objectif de ce rachat a été de récupérer le savoir-faire » explique Charles Christ avant d’ajouter « J’ai voulu faire ce rachat parce que je m’appelle Charles Christ et parce ce que si je ne l’avais pas fait, la marque n’existerait plus aujourd’hui. De plus j’avais grandi dans cette entreprise et je connaissais déjà plus de 75% des personnes qui y travaillaient ».

Le 1er septembre 2016, il devient à 24 ans, le plus jeune chef d’entreprise et président d’une PME de cette taille qui compte 90 salariés en contrat à durée indéterminée et emploie jusqu’à quarante intérimaires sur la période de récolte des légumes, à savoir d’octobre à février. « Je pense qu’il n’y a rien de compliqué à être chef d’entreprise à 24 ans. C’est l’inconnu simplement. Il y a une part d’insouciance mais pas de peur. Ce qui est plus compliqué par contre, c’est d’avoir de la légitimité, d’être pris au sérieux par le monde bancaire et par mes confrères. Avec les clients, ça s’est plutôt bien passé. Personne ne s’est dit, il a 24 ans et cela fait peur » analyse le chef d’entreprise.

            Des objectifs fixés dès sa prise de fonction

« Quand je suis arrivé, on a réalisé une phase d’analyses. La seconde année, on a commencé à lancer des études plus approfondies, puis au bout de deux ans, je me suis rendu compte que le fonctionnement n’était pas optimal. On fonctionnait sur deux sites. J’ai donc décidé de tout rassembler sur le même site. De ce fait en 2020, on a investi et agrandi pour avoir un fonctionnement total sur un seul site de fabrication à Connerré » souligne Charles Christ.

L’objectif pour le jeune président de la société était de regagner des parts de marché. « On a changé la stratégie lors du rachat. J’ai fait ce que mon père et mon grand-père et le groupe Reitzel se refusaient de faire. Nous avons un vrai savoir-faire avec le bocal transparent. Nous possédons un des sites les plus important en capacité de stérilisation en France. Alors, on s’est développé à fabriquer nos propres marques et les marques distributeurs ».

Et le succès a été au rendez-vous. Avec trois marques propres (Charles Christ, Nutriform et Gillet Contres) et des Marques de Distributeurs (MDD) pour tous les distributeurs, la société Charles Christ travaille avec tous les circuits grandes distributions, les circuits spécialisés et la restauration hors domicile. Regroupant 165 références, avec 17 formats différents, de 200 grammes à 10 kg et des conditionnements qui vont de la boîte, au bocal, en passant par le seau, la barquette et la poche, la société Charles Christ ne cesse de croître.

            Développer la structure grâce à un savoir faire

« L’objectif aujourd’hui est de maintenir le cap que l’on a depuis ces cinq dernières années. De continuer le développement de la structure avec notre savoir-faire. Il y a plein de choses que l’on peut encore faire. On est limité que par nous-même. On travaille avec des produits très peu connus. Des produits spécifiques, lacto fermentés, bons pour la santé et qui commencent à intéresser » pointe Charles Christ qui écoute les avis et les conseils de son père et de son grand-père. « Ce serait dommage de se priver de l’expérience de deux industriels qui ont fait quarante ans chacun dans le métier. Je prends les décisions en fonction de ce qu’ils me disent, de l’environnement. Quelquefois, je fais l’inverse car, entre ce qu’ils ont connu et la réalité, il y a une grosse différence ». 

Avant de racheter l’entreprise, Charles Christ était un compétiteur, un mordu de vélo. Il s’entrainait entre quinze et vingt heures par semaine. Mais aujourd’hui, il ne trouve plus le temps pour s’adonner à sa passion. Jeune papa, ce jeune dirigeant de l’industrie agroalimentaire en Sarthe reste discret mais efficace.

            Des légumes 100% français

Avec des légumes qui viennent de France et pour la marque Gillet Contres, essentiellement du Val de Loire (asperges, topinambours, navets et poireaux), Charles Christ travaille en direct avec les producteurs. Et pour certains depuis 1980. « Les enfants ont racheté l’entreprise de leurs parents qui travaillaient avec mon grand-père ». Une longévité, une preuve d’engagement qui font les valeurs de l’entreprise. 

Charles Christ fait de cette conserverie familiale, une PME à taille humaine. Présent avec les équipes de fabrication mais aussi aux cotés des équipes commerciales sans oublier en contact permanent avec ses clients, Charles Christ est fier des personnes qui l’entourent, de leur réactivité et de leur attachement à produire des produits de qualité. Un gage de réussite. 



A propos de l’entreprise Charles Christ

Adresse : 65 Rue de Paris - 72160 Connerré

Téléphone : 02 43 89 16 16

Site internet : charles-christ.fr

Facebook : @charles.christ72


partager

To Top