portrait de Alexandra BORDEAU-POISSON
badge Héros Locaux

Alexandra BORDEAU-POISSON, directrice de Territoire d’énergie Mayenne

Laval


Créé en 1947, le syndicat Territoire d’énergie Mayenne est une collectivité composée de communes et de communautés de communes. Il a vu ses missions s’accroître et se diversifier au cours des dernières années ! À sa tête depuis 2019, Alexandra travaille énergiquement au développement de projets de transition vers le photovoltaïque, l’éolien et la méthanisation. 


    Un challenge pour Alexandra
 
Malgré un petit 5 degrés au thermomètre et un vent piquant, Alexandra garde le sourire pour le photographe. Il faut dire qu’elle a de l’énergie à revendre ! Directrice du syndicat Territoire d’énergie Mayenne (TEM), cette mayennaise a plus d’une corde à son arc. Après des études de droit, de vente et de marketing, puis une expérience chez France Telecom, elle intègre en 2003 la ville de Mayenne au service Ressources Humaines, puis aux Moyens généraux. En 2011, elle devient directrice générale des services de Mayenne Communauté et de la ville de Mayenne qui n’a plus de secret pour elle.
En 2019, elle devient directrice de Territoire d’énergie Mayenne (TEM), ce syndicat d’énergie souhaite profondément se développer. Alexandra qui a le goût du challenge relève le défi ! « J’ai vu que les élus du comité syndical de TEM avaient de grandes ambitions pour la transition énergétique du département et que l’équipe composée d’experts, de techniciens et de collaborateurs des fonctions supports étaient très impliquée. J’ai eu envie de contribuer à ce défi de la transition énergétique ».
     
    Du gestionnaire de réseau…

 On le sait peu mais, historiquement, TEM gère les 900 km de réseau de gaz et 15 600 km de réseau d’électricité du département pour le compte des collectivités mayennaises, dans le cadre d’un transfert de compétences. Son rôle historique l’amène aussi à intervenir auprès des communes dans le domaine de la maîtrise de l’énergie par le biais d’audits, de diagnostics énergétiques, d’achats groupés (d’électricité par exemple). TEM réalise aussi des d’études d’investissements pour les collectivités auxquelles il apporte son expertise, comme lors du renouvellement de l’éclairage public d’une commune.

    … à l’acteur de la transition énergétique

En 2008, TEM a commencé à travailler sur la transition énergétique en proposant ses services aux communes qui souhaitaient étudier l’opportunité d’une installation photovoltaïque sur leurs bâtiments, par exemple. Le syndicat les a accompagnés dans le conseil et a investi lui-même sur les toitures. La production d’énergie éolienne est aussi présente en Mayenne et TEM a pris des participations dans un parc éolien. Enfin, la méthanisation, cette technique qui permet de transformer les déchets organiques agricoles en biogaz, fait aussi partie de son champ de compétences. « Nous ciblons les unités de production de Biométhane locales et à taille humaine », précise Alexandra. Le biogaz ainsi produit a de multiples applications.

      Rouler en circuit-court avec du biocarburant made in Mayenne

 Les unités de méthanisation produisent du Biométhane pour Véhicules (GNV). À la différence du GPL, ce n’est pas un gaz fossile. Les véhicules roulant au Bio GNV sont encore rares mais c’est une solution alternative qui a des chances de séduire bon nombre de conducteurs puisqu’il rejette 25 % de CO2 de moins qu’une voiture classique, 80 % d’ozone de moins et n’émettent ni benzène, ni souffre. « Nous inaugurons deux stations-services Bio GNV en 2022, à Aron et Changé et prévoyons un réseau de sept stations d’ici 5 ans. Les Mayennais pourront rouler avec un carburant ‘made in mayenne’ » explique Alexandra. Pour assurer le stockage et l’acheminement du Bio GNV, des centaines de kilomètres de réseau de gaz vont être déployés en Mayenne. Cela représente un vaste chantier sur lequel les équipes de TEM sont déjà en train de plancher.

Et pour ceux qui préfèrent miser sur les véhicules électriques, sachez que TEM, qui intervient depuis 2015 sur la mise en place de bornes électriques, pilote aussi la création d’un réseau de recharge électrique dans le département.

    Une société d’économie mixte pour accélérer la transition

Les projets liés à la transition énergétique sont nombreux sur le territoire. « À Territoire d’énergie Mayenne, nous estimons qu’en 2030, 30% du gaz et 40% de l’électricité renouvelables consommés en Mayenne seront produits sur place ! » assure Alexandra. Et pour contribuer à réaliser cet engagement, la société d’économie mixte Énergie Mayenne a été récemment créée par TEM et sept partenaires, avec pour vocation d’accompagner et d’accélérer la transition énergétique du département en associant acteurs publics et privés pour développer des projets sur le territoire.


 Site internet

Facebook 

 Twitter 

 YouTube