portrait de Isabelle CLEMENCEAU
badge Héros Locaux

Isabelle CLEMENCEAU, présidente de Pousse-Pousse

Le Plessis-Grammoire


Isabelle fait voyager la solidarité


Présidente-fondatrice de l’association Pousse-Pousse "aidons les enfants", Isabelle mobilise les énergies locales autour de Saint-Barthélémy-d’Anjou au profit des enfants du Vietnam.  


            Coup de foudre pour les enfants du Vietnam

L’histoire d’amour entre Isabelle et le Vietnam commence en 2003, quand la jeune assistante sociale et son mari adoptent Capucine, une petite vietnamienne âgée de 6 mois. 

Désireux de mieux connaître le pays natal de leur bébé, le couple passe plusieurs semaines au Vietnam. Leur périple les amène à découvrir Tan Thoi, un village situé sur une île du delta du Mékong.

Isabelle tombe sous le charme de ce village isolé, « une sorte de jungle où les gens n’avaient jamais vu d’Européens ». Mais elle est également bouleversée par l’état de santé des enfants, « souvent abandonnés par des parents partis travailler en ville ». 

Revenue en France avec son bébé, Isabelle veut absolument faire quelque chose pour ces enfants. 

La jeune femme qui n’avait jamais fait de grand voyage et n’a aucune expérience du monde associatif crée alors une association humanitaire : Pousse-Pousse.


            L’espoir d’un avenir possible

Pour lutter contre le travail des enfants vietnamiens et favoriser leur scolarisation, Isabelle part à la recherche de parrains, en commençant évidemment par son entourage de Saint-Barthélémy-d’Anjou. Ceux-ci s’engagent à verser entre 17 et 20 euros par mois pour soutenir leur filleul. Ils promettent également de correspondre avec eux. 

« Nous tenons à ce qu’il y ait un lien qui se tisse car ce sont souvent des délaissés qui ont besoin d’échanges pour s’accrocher » explique Isabelle. 

Aujourd’hui, plus de 300 enfants ont été parrainés. De nombreux parrains ont même fait le voyage au Vietnam pour rencontrer leurs filleuls. 

« On constate aujourd’hui qu’un enfant regardé par un œil bienveillant est en meilleure santé. L’espoir d’un avenir possible est pour eux un formidable moteur ». Au-delà des parrainages, l’association s’attache également à aider Tan Thoi avec la construction de maisons, l’installation d’un élevage de chèvres, l’acheminement d’eau propre ou l’organisation d’une visite médicale annuelle. 

Pour financer ces projets, Isabelle peut compter sur la solidarité et l’imagination des habitants des communes des alentours (Angers, Plessis-Grammoire, Bouchemaine…).  Un exemple ?  Avec les fruits et légumes offerts par les jardiniers locaux, Marlène, une bénévole de l’association, cuisine de délicieuses confitures vendues au profit de Pousse-Pousse. 


            Une initiative qui fait des petits

Cette dynamique solidaire et humanitaire dépasse aujourd’hui le cercle de l’association. En 2017,  dans le cadre d’un projet « Voyager apprend la Tolérance », Isabelle part à Tan Thoi avec 19 collégiens de Saint-Barthélémy-d’Anjou et en juin 2018, 21 collégiens vietnamiens sont venus à leur tour à Angers pendant deux semaines.

Une grande fierté pour l’association car c’était la première fois que le Vietnam autorisait des jeunes à quitter le territoire. Depuis les jeunes Français ont même créé leur propre association pour maintenir les liens : les Petites Pousses. 


Pour en savoir plus et aider l’association :

www.pousse-pousse.org


Regard de proximité

Olivier, directeur de l’agence de Saint-Barthélémy-d’Anjou :

« Nous avons tous été très heureux quand Isabelle a reçu le prix départemental des Trophées de la Vie Locale du Crédit Agricole. A l’agence, nous sommes fans de son action et de son investissement. A notre niveau, nous faisons tout pour l’aider, en particulier pour faciliter les transferts de fonds vers le Vietnam. Au retour des collégiens français, nous avons pu assister à un film rétrospectif des  échanges avec les jeunes vietnamiens. Nous pensons que cette expérience servira aux jeunes français qui en ressortent grandis et plus humbles. »

partager

To Top