portrait de Amélie LORET
badge Héros Locaux

Amélie LORET, dirigeante de La Sablésienne

Sablé-sur-Sarthe

Amélie remet à l’honneur l’art du biscuit sarthois


A la tête de la biscuiterie La Sablésienne, Amélie a remis le Petit Sablé de Sablé-sur-Sarthe sur la table des gourmets du monde. 

            Le goût… d’entreprendre

Véritable sabolienne, Amélie ne se destinait pas à une carrière dans l’univers de la gastronomie et de la gourmandise. Titulaire d’une maîtrise de droit, elle exerce en effet le métier de juriste d’entreprise pendant plusieurs années. Toutefois, elle a l’intuition que son destin est ailleurs. Il lui faut entreprendre. Cette ambition devient réalité en 2003, quand, par l’intermédiaire de sa famille, elle apprend que la Biscuiterie de Sablé est en vente. 

Après des années fastes, l’entreprise, créée en 1962 par un pâtissier de la ville n’emploie plus que trois collaborateurs. Amélie accepte le défi de réveiller cette belle endormie dont elle pressent le potentiel. 

La Sablésienne est, en effet, la détentrice d’un trésor gourmet, fleuron du patrimoine culinaire français : le véritable Petit Sablé de Sablé-sur-Sarthe.

La recette de ce petit biscuit pur beurre, très croquant, doré et dentelé, se transmet de génération en génération depuis que la Marquise de Sablé l’a rendu populaire à la cour de Louis XIV. Femme de goût et de tête, accueillant les plus grands esprits de l’époque dans son salon littéraire, Magdeleine de Souvré, Marquise de Sablé, fait la renommée du Petit Sablé à partir de 1670, avec la complicité de Vatel, cuisinier du Grand Condé. Plus aucune réception de ce grand prince n’a lieu sans que l’on serve le petit biscuit sarthois. 


            L’innovation au service de la tradition

Pour relancer la biscuiterie, Amélie s’appuie sur cette grande histoire qu’elle décide de mettre en scène dans sa communication. Elle accorde un soin particulier à la présentation des biscuits, avec des packagings aussi esthétiques qu’originaux, qui positionnent le Petit Sablé de Sablé parmi les produits les plus raffinés. Tout cela, sans oublier de mettre l’accent sur la fabrication artisanale de cette gourmandise : à la main, sur plaque de métal à partir d’ingrédients nobles. 

Le Petit Sablé ne tarde pas à refaire son apparition sur les étals des épiceries fines et des magasins spécialisés, partout en France…et dans près de 12 pays. 


            Une renommée internationale

Convaincue de l’attrait de l’art de vivre à la Française dans le monde, Amélie s’est en effet rapidement lancée dans la vente des Petits Sablés à l’international. La Sablésienne réalise aujourd’hui 15% de son chiffre d’affaires à l’export. 

La biscuiterie a également ouvert ses propres boutiques à Sablé, La Flèche, Le Mans, la Chapelle-Saint-Aubin, Angers …mais également Kyoto au Japon. Les Asiatiques sont les plus grands amateurs de Petits Sablés. 

Mais les Petits Sablés ne représentent qu’une petite partie de la gamme proposée par la Sablésienne, avec ses fondants, meringues, macarons, langues de chat et autres fondants, l’entreprise illustre aujourd’hui la créativité de l’art de la biscuiterie française. 

A tel point qu’un musée de la biscuiterie verra le jour sur le site de Sablé en 2019. 

Atelier, boutiques, musée… la Sablésienne compte désormais plus de 30 collaborateurs (10 fois plus qu’il y a 15 ans). Une croissance des effectifs qui n’est pas près de s’arrêter. Toujours en mode projet, Amélie et son équipe ont un appétit insatiable pour les nouvelles idées. 


Pour en savoir plus sur La Sablésienne : 
www.sablesienne.com



Regard de proximité

Sylvain, directeur de l'agence de Sablé-sur-Sarthe :

« Amélie est un vrai modèle de chef d’entreprise d'aujourd’hui : courageuse, investie, innovante et passionnée. Respectueuse des traditions, elle a redonné vie au "petit sablé" !»


partager

To Top