portrait de Benoît CESBRON
badge Héros Locaux

Benoît CESBRON, président du Festi'Élevage

Chemillé-en-Anjou

Benoît cultive la passion de l’élevage


Benoît Cesbron, président du Festi’Élevage de Chemillé contribue à promouvoir les animaux de race et transmet la fierté du métier auprès des jeunes.


            La reprise de l’exploitation familiale

Benoît Cesbron est un jeune éleveur de 38 ans, installé en GAEC avec son frère à la ferme de la Grande-Libergère, à Chemillé-Melay. Il a pris la suite de son père, ayant fait valoir ses droits à la retraite en 2002. Il élève aujourd’hui plus de 60 vaches allaitantes de race Parthenaise et des Prim’Holstein pour un quota de 300 000 litres de lait. Il produit sur les 114 hectares de son exploitation le maïs, les fourrages et les céréales pour nourrir ses bêtes. En 2016, après avoir été élu municipal de sa commune durant 6 ans, il accepte à 35 ans, la présidence du Festi’Élevage qui se déroule tous les ans début septembre, sur la commune de Chemillé en Anjou. Benoit a pris la suite de Claude Cesbron qui avait présidé le festival durant 5 années. Seul le prénom change !


            Le rendez-vous incontournable de l’élevage en Anjou

Le Festi’Élevage, c’est tout simplement le plus gros concours départemental de France avec en moyenne plus de 500 bovins, 50 moutons et 50 ovins présentés par 160 exploitations. Jumelée avec la foire exposition de Chemillé, créée elle en 1981, il permet de donner une dimension plus grande à cette manifestation commerciale qui attire désormais 20.000 personnes durant le week-end. Lors de la 24ème édition du Festi’Élevage en 2018, ce sont 11 concours qui ont permis de promouvoir les races laitières, les races à viande, les chèvres et ovins. Des animations, spectacles, musiques agrémentent aussi la journée et les stands des artisans commerçants présents. Chaque année, le comité d’organisation met en avant une race de vaches : la Normande en 2018, la Jersiaise en 2014 et 2019. On sait déjà que la Parthenaise sera mise à l’honneur en 2020 puis la Charolaise en 2021.

Tous les ans, environ 160 éleveurs participent, venus principalement du Maine-et-Loire, des départements voisins mais aussi de régions plus éloignées, dans le cadre de concours nationaux ou  inter-régionaux. Ils sont fiers de présenter, au public et aux professionnels présents, leur travail et les bêtes dont ils ont pris soin durant plusieurs mois sur leur exploitation. Ils prennent aussi plaisir à revenir à Chemillé. « C’est l’un des seuls festivals où les éleveurs viennent les mains dans les poches. On leur donne à manger ainsi qu’à leurs animaux. » précise en souriant Benoit Cesbron.


            Promouvoir  le métier d’éleveur auprès des jeunes

Benoit Cesbron attache aussi une grande importance aux jeunes attirés par les métiers de l’agriculture. Malgré un secteur d’activités qui voit son nombre d’exploitants agricoles diminuer un peu plus chaque année, Benoît s’efforce de démontrer l’attrait des jeunes générations pour ce métier difficile mais passionnant. Le vendredi du Festi’Élevage leur est d’ailleurs consacré. Les Maisons Familiales Rurales (MFR) de Chemillé, Beaupréau et Segré participent tout comme l’ESA d’Angers, le lycée de Pouillé et le centre de formation de Jallais. 

L’an dernier, 220 jeunes ont évolué entre différents ateliers : découpe de viande,  animé par un ancien boucher, transformation du lait, notion de pointage qui consiste à analyser les qualités morphologiques des animaux, etc… Les élèves de MFR sont restés le week-end pour aider, en participant aux soins quotidiens des animaux. Ils étaient même identifiés par des t-shirts “fiers d’être à Festi’Élevage ».


A propos du FestiÉlevage :

Lieu : Théâtre-Foirail de Chémillé

Date : vendredi 6, samedi 7 et dimanche 8 septembre 2019

Facebook : facebook.com/FestiElevage-Chemillé



Regard de proximité
Jean-François, conseiller grande clientèle agricole
à l’agence de Chemillé :

« Benoit Cesbron est un passionné et un ambassadeur du métier d'éleveur sur son territoire. »


partager

To Top