portrait de Alice RIBAULT et Kévin ALBEROLA
badge Héros Locaux

Alice RIBAULT et Kévin ALBEROLA, présidente de l'association de Fil en images

Vernie

Alice et Kévin font découvrir le cinéma d’animation


Depuis 2014, Alice Ribault et Kévin Alberola, animent des ateliers autour du cinéma d’animation au sein de l’association « De Fil en Images » à Vernie dans la Sarthe. 


            Synopsis

L’histoire de l’association « De Fil en Images » est intimement liée à Alice Ribault et Kévin Alberola. C’est sous leur impulsion, en janvier 2014, que l’association a vu le jour. A l’époque, les deux compères font connaissances sur les bancs de l’école des Beaux-Arts du Mans où ils sont tous les deux en licence. Une passion commune va les rapprocher : l’amour du cinéma et plus particulièrement le domaine de l’animation. « Nous étions à la recherche d’une formation pour changer de filière et compléter nos compétences acquises de manière autodidacte mais nous avons rencontré un souci de taille : il n’y en avait pas » explique Alice. En effet, ils s’intéressent au cinéma d’animation en stop motion, une technique traditionnelle qui consiste à animer des personnages et des objets en volume et à composer les séquences du film image par image à l’aide de photo. Il faut ainsi 25 photos pour une seconde de film. Les seules formations proposées étaient axées sur le cinéma d’animation réalisé à l’aide d’ordinateurs. « Frustrés, nous nous sommes dit que nous allions créer notre propre école… C’est là qu’est née l’association « De Fil en Images » » raconte Alice.


            Transmettre la passion

L’association s’est organisée autour de deux pôles, un pôle de production de films réalisés par les deux étudiants et un pôle pédagogique avec l’envie de partager leur passion en proposant des ateliers, en Sarthe et dans les départements limitrophes, notamment aux enfants et aux personnes handicapées. « C’est ce deuxième pôle qui a très vite été à l’origine du succès de notre association car nous avons pu surfer sur l’arrivée des TAP (Temps d’Activités Périscolaires) dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires et nous avons très vite fait face à une forte demande » se félicite Alice. Il faut dire que la démarche est séduisante. Ils interviennent dans les écoles, les bibliothèques ou encore les centres de loisirs en proposant d’adapter leurs ateliers en fonction de l’âge des enfants, de la durée de l’activité et même du projet pédagogique de la structure. « C’est là l’intérêt du cinéma d’animation : tout est possible pour peu que l’on soit logique et débrouillard ! » explique Alice. C’est, en effet, une activité très complète qui touche à de nombreux domaines de l’apprentissage : l’imagination avec l’écriture des scénarios, les techniques manuelles (pâte à modeler, découpage, collage…) pour la construction des personnages et des décors, les techniques cinématographiques (cadrage, lumière…) avec le tournage… Et bien entendu c’est une activité de groupe qui oblige à la cohésion et à la concentration ! C’est avec tous ces atouts qu’Alice Ribault et Kévin Alberola ont déjà pu réaliser plus de 300 courts-métrages dans le cadre de leurs ateliers.


            Des films en valise

Pour optimiser encore plus leurs interventions,  les deux formateurs, aujourd’hui agréés par l’Education Nationale, ont eu l’idée de la « valise animée » au cours de l’année scolaire 2017. Une sorte d’atelier en kit ! Dans la valise, tout est prévu pour qu’un groupe de 8 participants puisse réaliser deux films du générique de début au clap de fin : l’espace scénique à choisir en amont parmi plus d’une trentaine de décors), l’appareil de prise de vue, les personnages, les bulles de dialogue, l’éclairage… tout y est ! Ce concept, sorti tout droit de l’imagination d’Alice et Kévin permet désormais de suivre des groupes pouvant aller jusqu’à 32 participants grâce à leurs 4 valises. Et l’activité s’adapte à presque tous les âges à partir du CP (6 ans) et jusqu’au lycée. Elle est aussi bien perçue par les adultes et les personnes handicapées. Ce nouveau service rencontre lui aussi un fort succès et a été primé dans le cadre du concours départemental « J’aime mon Asso ». « Notre prochain projet pour l’association, c’est de trouver un local pour accompagner notre croissance et revenir notamment à la genèse du projet : la création d’une école de cinéma d’animation traditionnelle » conclut Alice.


A propos de l’association De fil en images :

Contact : 06.82.53.21.89

Site internet : defilenimages.fr

Facebook : facebook.com/Defilenimages/



Regard de proximité
Julien, directeur adjoint à l’agence de Fresnay-sur-Sarthe :

« En à peine 5 ans, Alice et Kévin ont vraiment fait preuve de détermination pour développer aussi rapidement leur association. Cette passion qu’ils partagent et transmettent est vraiment communicative. L’agence et la Caisse locale ont voulu saluer leur implication dans ce projet et c’est une des raison pour laquelle nous avons voulu »





partager

To Top