portrait de Odile GOMBAULT
badge Héros Locaux

Odile GOMBAULT, présidente de l'UDAF 53

Laval

Présidente de l’Union Départementale des Associations Familiales de la Mayenne depuis 1992, Odile a consacré sa vie à la cause des familles


Figure emblématique de la défense des intérêts des familles en Mayenne, Odile déborde d’énergie et de projets. Présidente de l’UDAF 53 depuis 27 ans, elle n’a cessé de développer les activités de la structure au service des familles. Son histoire personnelle est à la source de son engagement


On connaît souvent l’UDAF – Union Départementale des Associations Familiales – pour son activité de gestion des personnes sous tutelle. Mais on ignore que son champ d’intervention est beaucoup plus large. Elle fédère de nombreuses associations familiales. En 27 années de présidence, Odile n’a cessé de multiplier les nouvelles actions de l’UDAF 53, toujours dans l’intérêt des familles ; un engagement sans nul doute issu de sa propre histoire familiale.


            Itinéraire d’une enfant abandonnée

Abandonnée à deux mois par sa maman sur la table de la cuisine de ses grands-parents maternels, elle est élevée par eux, très modestement, dans un minuscule deux pièces de 17 m², à Paris, à côté de la Tour d’Argent. Sa grand-mère tient à ce qu’elle soit éduquée dans une école tenue par les sœurs de Saint-Vincent-de-Paul car, déjà âgée, elle pense, à juste titre, que les sœurs prendront soin d’elle lorsqu’elle et son mari seront décédés. Sa grand-mère meurt lorsqu’Odile n’a que 12 ans, suivie trois ans plus tard par son grand-père. Elle a 15 ans lorsqu’elle est recueillie dans le foyer de jeunes filles des sœurs. Puis Odile passe le baccalauréat et entre aussitôt dans la vie active à 18 ans en tant qu’institutrice à Paris tout en continuant à étudier pour obtenir le certificat d’aptitude pédagogique. À 20 ans, elle rencontre Michel, étudiant vétérinaire à Toulouse, qui deviendra son mari. La spécialisation de Michel dans les bovins, les mènent en 1972, à s’installer en Mayenne, à Argentré.


            Découverte des associations familiales

A cette époque-là, Odile ne connaît ni la Mayenne, ni le monde rural, ni les associations familiales. Rapidement, les membres de l’association Familles Rurales locale d’Argentré lui propose de les rejoindre car elle est la femme du vétérinaire. « Je tombais des nues, je n’avais jamais entendu parler de ces associations familiales. J’ai accepté et un an après, je me suis retrouvée présidente locale. J’y ai exercé cette fonction pendant 8 ans. On m’a ensuite proposé d’entrer au conseil d’administration de l’UDAF 53 en tant qu’élue. J’y suis entrée comme membre, un an plus tard j’étais vice-présidente et l’année suivante j’étais élue présidente. » Pendant toute cette période, Odile ne peut pas exercer le métier de professeur des écoles qu’elle aime tant, retenue par les permanences téléphoniques du cabinet vétérinaire de son mari et ses quatre enfants. Passionnée, elle donnera néanmoins bénévolement, durant 25 ans, des cours magistraux sur l’Histoire de l’Église, de Luther à nos jours, au lycée d’Avesnières de Laval. 


            L’essor de l’UDAF 53 sous sa présidence

En 1992, au moment de l’élection d’Odile à la présidence de l’UDAF 53, les activités de la trentaine de salariés sont concentrées essentiellement sur les services de protection des majeurs sous tutelle et curatelle ainsi que sur le soutien aux tuteurs familiaux. Depuis lors, cela a bien changé. Au cours de ses 27 années de présidence, elle n’a cessé d’impulser l’innovation – quitte parfois à bousculer les habitudes – en mettant en place des services diversifiés, toujours dans l’intérêt des familles : la défense des consommateurs, la parentalité, la médiation familiale en cas de conflit, l’aide éducative budgétaire (avec notamment l’accompagnement des personnes incarcérées en vue de leur sortie de prison), le micro-crédit, la transmission de la passion de la lecture pour les plus jeunes avec Lire et Faire Lire (en collaboration avec la Ligue de l’Enseignement), la médiation locative, et enfin récemment la création d’un service d’aide aux parents solos. Un nouveau projet est de développer une médiation familiale intergénérationnelle entre grands-parents, enfants et petits-enfants. Pour satisfaire à toutes ces missions, l’UDAF 53 a bien grandi et compte aujourd’hui 80 salariés et 250 représentants familiaux bénévoles qui servent la cause des familles dans plus de 80 infrastructures départementales (CAF, MSA, CPAM, HLM, ADIL, etc.) et dans près de 190 communes via les CCAS (Centres Communaux d’Action Sociale). 

Odile aime à rappeler que « Le plus important dans une UDAF n’est pas le président, mais le représentant familial qui défend les intérêts des familles. »


            Connue et reconnue

Odile est connue et reconnue dans tout de département de la Mayenne pour son engagement. Les membres du bureau de l’UDAF 53 ont même demandé qu’elle soit décorée de la Légion d’Honneur. Elle a reçu cette distinction en 2011. Elle avait déjà été honorée auparavant dans l’ordre National du Mérite et avec une médaille d’or de la jeunesse, des sports et de l’engagement associatif. Quel parcours pour cette petite fille « abandonnée sur la table de la cuisine » ! Et si l’on demande à Odile ce qu’elle fera demain, elle n’a pas peur de dire qu’elle songe à la relève car il faut préparer l’avenir. Mais quoi qu’il advienne, elle précise… « tant que cela me passionne, je continuerai à m’investir ! ».


Pour en savoir plus dur l’UDAF 53 :

Adresse : 26 rue des Docteurs Calmette et Guérin - CS11009 - 53010  LAVAL

Téléphone : 02 43 49 52 52

Mail : udaf53@udaf53.unaf.fr

Site internet : www.udaf53.fr

Facebook : facebook.com/udaf.mayenne




Regard de proximité

Jacky, chargé d’affaires entreprises pour les collectivités publiques de la Mayenne :

« Odile est une entrepreneuse déterminée dans ses actions, qui a su faire évoluer d’Union Départementale des Associations Familiales de Mayenne et mener de nombreux projets avec conviction. »


partager

To Top