portrait de Régine ARRIBEROUGE et Christophe TERRIÈRRE
badge Héros Locaux

Régine ARRIBEROUGE et Christophe TERRIÈRRE, présidente de l'association Arc-en-ciel d'Anjou

Brissac Loire Aubance

Régine, la passionnée de montgolfières


Avec Régine Arriberouge, Christophe Terrière et tous les bénévoles de l’association Arc-en-ciel d’Anjou, les montgolfières prennent leur envol


            Le bénévolat chevillé au corps

Ayant cessé ses activités professionnelles dans le domaine de la confection pour élever ses 3 enfants, Régine Arriberouge s’est toujours investie dans le domaine associatif : Présidente de l’OGEC à Brissac, élue municipale à Saint Saturnin-sur-Loire, bénévole dans les clubs sportifs. « Mon premier vol en montgolfière, je l’ai gagné dans un supermarché à Brissac-Quincé lors du 1er championnat de France en 2003 » aime-t-elle rappeler. L’ambiance lui plait tellement qu’elle décide de prêter main forte à l’association organisatrice durant la semaine de compétition. C’est le début d’une grande aventure humaine pour elle. Libérée de ses fonctions d’élue, elle entre en 2007 dans l’association Arc-en-ciel d’Anjou qui organise, chaque année, une manifestation dédiée aux montgolfières. Puis fin 2009, elle accepte d’en prendre la présidence. En ce début d’année 2019, après 10 ans de bons et loyaux services, elle vient de transmettre le témoin à Christophe Terrière, fraîchement élu Président.


            Elle pilote une équipe de bénévoles très investis

« C'est la motivation des bénévoles qui permet la réussite de l'organisation», rappelle la présidente. Les bénévoles sont tellement investis que la Fédération Française d'Aérostation sollicite régulièrement Arc-en-ciel d'Anjou pour organiser des compétitions officielles de ballons…et pas qu’une fois.  L’association a fait preuve de son professionnalisme pour les championnats de France en 2003 et 2013, et les championnats d'Europe en 2009, et plus récemment ceux de 2017.

Des bénévoles investis, il en faut pour accueillir une centaine de montgolfières pour un événement majeur comme celui d’il y a 2 ans. Il faut en effet héberger et nourrir les 84 équipages de la compétition, ceux des 30 ballons fiesta* et les officiels de la Fédération Aéronautique Internationale. Les habitants de Brissac-Quincé et des communes avoisinantes acceptent sans rechigner, bien au contraire, de loger chez eux  tous ces compétiteurs et officiels. Régine  doit coordonner avec l’appui de la petite vingtaine de membres du comité d’organisation, les 400 bénévoles afin qu’ils veillent à gérer les terrains d’envol, les zones d’atterrissage, la sécurité et les parkings pour les 25 000 spectateurs qui viennent assister à ce spectacle grandiose.


            Des manifestations qui renforcent le lien entre les habitants

Ces événements amènent de la magie. Ils ont le grand avantage de « mélanger toutes les classes sociales de la commune ». Cette grande aventure crée du lien social dans ce petit village près d’Angers et contribue à renforcer la convivialité entre les habitants. Les différentes associations de Brissac et des environs, la municipalité participent et s’entraident pour contribuer à la réussite de cette organisation. C’est une grande famille dont Régine à défaut d’être la maman en est plutôt la marraine. 


            Arc-en-Ciel d’Anjou fait voler ses 3 ballons

En août 2018, un 3è ballon, après ceux achetés en 2010 et en 2014, est venu rejoindre, à l’occasion des Montgolfiades, le parc de montgolfières qui appartient à l’association Arc-en-ciel : Fil’O vent, c’est son nom, a même été baptisé. Il a la particularité d’être marqué du logo de la commune nouvelle, Brissac-Loire-Aubance. Régine, la passionnée, en a même profité pour reprendre de l’altitude, elle qui n’avait pas volé depuis 2014. Ces manifestations sont aussi l’occasion dans le même temps de faire vivre un marché artisanal qui regroupe les commerçants de Brissac et un défilé de voitures. Une autre idée folle de Régine : faire décoller une montgolfière avant le coup d’envoi d’un match de Ligue 1 de football. Pari réussi en avril 2017, lors de la rencontre Angers SCO-Montpellier au stade Raymond Kopa.


            A l’écoute des agriculteurs locaux 

La présidente doit aussi veiller à une parfaite harmonie entre tous les habitants de la commune. Un énorme effort de médiation et de dialogue a été entrepris avec des agriculteurs locaux qui seraient réfractaires au survol de leurs parcelles. Une « brigade verte » a été mise sur pied dès 2010. Il s’agit d’un collectif de bénévoles qui sensibilise les agriculteurs environnants sur le passage des montgolfières dans leurs propriétés et prépare les plans de vols en conséquence. Cette initiative permet d’éviter les conflits quand les ballons se posent chez eux  détruisant parfois une partie de leurs cultures comme le maïs ou le blé. Ce qui dérange le plus, ce sont surtout les brûleurs des montgolfières qui émettent des ultrasons et qui effrayent les animaux. La solution, c'est de monter plus haut dans le ciel quand c'est possible, ou d'utiliser des "brûleurs à vaches", qui n'émettent pas d'ultrasons, mais qui sont moins puissants. Le rôle de la Présidente, c’est aussi celui d’être un conciliateur.


*Ballons utilisés pour les vols non dédiés à la compétition


A propos d'Arc-en-Ciel d'Anjou :

Téléphone : 02 41 91 21 50

Mail : arcencieldanjou@gmail.com

Site internet : www.arcencieldanjou.com

Facebook : facebook.com/ArcEnCielDAnjou




Regard de Proximité

Bernard, directeur de l’agence de Brissac :

« Des passionnés de montgolfières qui nous font prendre de la hauteur pour faire découvrir notre beau territoire vue du ciel et le faire rayonner au-delà de nos frontières. »


partager

To Top