portrait de Daniel THÉARD et Goeffrey GAUCHER
badge Héros Locaux

Daniel THÉARD et Goeffrey GAUCHER, président

Senonnes

Le CERGO la référence du galop en Mayenne

Daniel Théard et Geoffrey Gaucher tiennent les rênes du Centre d’Entraînement Régional de Galop de L’Ouest qui accueille chevaux et entraîneurs de renommée.

            
            Un pari qui paye

Daniel Théard et Geoffrey Gaucher, passionnés d’équidés, gèrent le Centre d'Entraînement Régional de Galop de l'Ouest (CERGO) de Senonnes-Pouancé. A cheval entre le Maine-et-Loire et la Mayenne, le CERGO, créé en 2001, s’est fait un nom dans le milieu devenant le 3e pôle provincial français - derrière Calas (Marseille) et Pau - et collectionnant les victoires avec ses cracks à l’entrainement. Le pari était osé en 1990 pour Claude Rouget, entraineur installé à Senonnes et Jacques Béline, conseiller régional et maire de Chazé-Henry ainsi que M. André Basle,  Président de la Chambre Régionale de Commerce et de l'Industrie en 1991, et Henri Malard, ancien président de la société des courses de Senonnes Pouancé et de Craon à la genèse du projet : implanter un centre d’entrainement de galop en plein cœur d’une région de trotteurs et en concurrence avec les grands centres parisiens (Chantilly, Maison Lafitte). Malgré les oppositions et les doutes, plusieurs années après, les résultats sur les hippodromes et l’éco-système créé montrent que le pari est remporté !


            Un pôle équin et économique reconnu

« Le CERGO, c’est plus de 150 emplois sur le secteur : des éleveurs aux entraîneurs, des jockeys, des garçons (et filles) d'écurie, des maréchaux-ferrants, des vétérinaires, des agriculteurs…»  aime à rappeler Daniel, le président de l’association depuis 2015. La plus grosse écurie inscrite au CERGO compte quatre-vingt chevaux. Les écuries locales viennent quotidiennement sur place profiter des lieux, mais aussi de son positionnement au centre d’une cinquantaine d’hippodromes à commencer par celui de Senonnes sur lequel ils peuvent aussi s’entrainer une fois par mois aux courses de groupe. Mais le CERGO attire également des écuries nationales et internationales pour des stages d’entrainement car il se situe à 3h30 des hippodromes parisiens. Il faut dire que les professionnels s’y retrouvent «  nous arrivons à maintenir une moyenne de 22 000 euros de gain par cheval malgré la baisse des dotations » explique Daniel. Et les chevaux qui s’entrainent au CERGO font le tour du monde pour courir « Australie, Maroc, Angleterre, Allemagne, Chine… »  énumère fièrement Daniel. « Nous investissons aussi régulièrement pour améliorer les infrastructures. Nous avons dernièrement crée une nouvelle piste qui permet de travailler dans des conditions difficiles pour un budget de 600 000 €. Nous avons aussi investi récemment dans des stalles de départ et du matériel pour l’entretien paysager du bord des pistes » ajoute Daniel. 


            Des infrastructures au service des entraîneurs

Geoffrey est en charge de la gestion quotidienne du site de 35 hectares et de ses 9 salariés. Après un BTS agricole et quelques expériences dans l’entrainement et le pré-entrainement, il a rejoint le CERGO cette année. Avec l’équipe, ils sont mobilisés pour entretenir les 8 pistes d’entrainement en sable ou en herbe. Ils sont aux petits soins pour que les pistes de plat, de cross et d’obstacle soient les plus homogènes possible pour prévenir les risques de blessures des chevaux et offrir le meilleur accueil possible aux professionnels. Un travail de minutie pour des « sportifs de haut niveau », où « il faut jongler avec les aléas de la météo pour prévoir le juste arrosage et pour actionner les 300 arroseurs qui pompent dans une réserve d’eau pluviale de 52 000 m3 et déversent pas loin de 160 m3 quotidiennement sur les pistes » explique Geoffrey avant d’ajouter « et il faut être matinal car les 600 chevaux, leurs cavaliers d’entrainement et la trentaine d’entraineurs qui les accompagnent, arrivent à partir de 6h. » Et le travail ne s’arrête pas là puisqu’il faut aussi entretenir les allées cavalières, le manège, les haies et les bordures… Tout est fait pour que le cheval soit le roi.

Le CERGO s’ouvre aussi sur l’extérieur et propose des formules de visite pour le grand public. L’idéal pour découvrir ce haut lieu du monde des courses hippiques.


A propos du CERGO :

Adresse : La Bonauderie - 49420 POUANCÉ

Téléphone : 09 62 56 64 83

Site internet : www.senonnes-pouance-cergo.com

Facebook : facebook.com/centreentrainementsenonnespouance


Regard de proximité

Sabrina, conseiller de la clientèle agricole et professionnelle

à l’agence de Renazé :

"Entre la conduite du centre d'entrainement CERGO et l'organisation des courses de Senonnes, Daniel et Geoffrey sont toujours très à cheval sur le gestion de leur planning, par principe, mais surtout par passion !"

partager

To Top